Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 10:57

Le centenaire du génocide arménien

 

France. Non contente de freiner la conclusion de l'accord sur le nucléaire iranien négocié difficilement entre Téhéran et Washington, la diplomatie française affiche un soutien marqué à l'Arabie saoudite, au régime le plus réactionnaire du monde arabe et musulman, qui vient de s'engager dans la guerre civile au Yemen, mais se garde bien d'agir militairement contre Daech, le califat islamique en Irak et en Syrie. Califat qui pourrait bien être la face cachée des pétromonarchies...

 

Le citoyen Fabius devrait bien expliquer en quoi cette diplomatie est conforme aux valeurs de la République...

 

Turquie. Avril 2015 marque le centenaire du premier génocide du siècle, celui des Arméniens, qui débute fin avril 1915. Anticipant de quelques jours, le pape a eu le mérite d'utiliser le mot "génocide", puisque les Arméniens de Turquie étaient visé en tant que peuple minoritaire. Le nombre des victimes a pu être à six chiffres ou à sept, au delà du million, il ne se réduit pas à des "massacres" d'occasion, selon le thèse toujours officielle du gouvernement turc. La population arménienne fut déportée et éliminée presqu'en entier par des "colonnes de la mort". Le gouvernement de Berlin, allié de la Turquie dans la guerre de 14-18, fut assez vite informé par ses représentants diplomatiques.

 

Face à l'islamiste Erdogan, la vérité historique doit être plus que jamais affichée.

 

Nigeria. Le président sortant, Goodluck Jonathan (le mal nommé...) n'a jamais conduit sérieusement la guerre contre la secte islamiste Boko Haram. Ce qu'il représentait était un sud vautré dans les profits pétroliers, des profits détournés et gaspillés. Son successeur, Muhammadu Bouhari, semble être d'un autre acabit, ou du moins l'être devenu, et il est plus représentatif du nord musulman. Il entre en fonction en mai, et paraît pratiquer le "parler vrai".

 

Vaincre Boko Haram exige une coopération étroite entre le Nigéria, le Tchad, le Cameroun. Les centaines de jeunes filles enlevées il y un an et réduites en esclavage méritent autre chose que des lamentations de circonstance sur leur sort.

 

Grande-Bretagne. Dans le système électoral britannique, de circonscription au scrutin majoritaire à un seul tour, les sondages sont à prendre avec des pincettes encore plus longues qu'ailleurs. Néanmoins, la recrudescence du nationalisme écossais, en dépit de la victoire du "'non" au referendum de l'an dernier, semble devoir conduire le SNP à disposer d'un groupe parlementaire consistant, au détriment du Labour dont l'Ecosse était le bastion. Au moins le SNP est-il autant (ou plus!) adversaire de Cameron que le Labour d' Ed Miliband, et pourrait former avec lui une majorité de gouvernement. D'autre part, la dissidence de l'UKIP (le parti nationaliste antieuropéen de Farage) déforce les conservateurs.

 

La droite pousse les hauts cris devant les petites "audaces" socialistes de Miliband, "la guerre aux riches".

 

Pour la petite histoire de la gauche socialiste belge, le père des deux Miliband actuels, prénommé Ralph, était un marxiste distingué, qui collabora à "La Gauche" des années soixante, lui laissant des lettres sous l'en-tête de la London School of Economics.

 

R.F.

Partager cet article

Repost 0
Published by osons.le.socialisme.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de osons le socialisme
  • : Blog de gauche d'analyse et de débat sur l'actualité et l'avenir du socialisme en Belgique et dans le Monde. Blog ouvert à tous pour un débat critique et courtois
  • Contact

Recherche

Liens