Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 22:12

Libye, et toute la misère du monde...

 

Sans trop oser le dire, les chefs d'Etat européens pensent: "Cela a été une erreur de renverser Kadhafi". Rappelons qu'il s'agissait en 2011 d'empêcher une répression féroce de la révolte en Cyrénaïque. Ce que les capitales européennes n'avaient pas prévu, c'est que dans un pays comme la Libye, les milices victorieuses, à force d'épuration, allaient briser la machine d'Etat, exactement comme cela a été fait en Irak par l'occupant américain, véritable géniteur de l'actuel "Etat islamique"...

 

Quatre ans plus tard, la Lybie a deux gouvernements, et les milices rivales entretiennent la guerre et le chaos, dans une incroyable confusion d'oppositions tribales et claniques. La coalition "Aube de la Libye" est nettement sous influence islamiste, tandis que les autorités de Tobrouk, avec à leur tête un "homme fort", le général Haftar, reproduisent le modèle égyptien de retour à l'ordre. Et l'Europe attend, sans faire vraiment un choix, une improbable "union nationale" sous l'égide du médiateur de l'ONU.

 

Avec l'exception de la Tunisie, l'hypothèque islamiste a mis les printemps arabes en échec.

 

Ni xénophobie, ni angélisme...

 

Dans ce monde abominable, les nouveaux damnés de la terre sont ces migrants chassés de leur pays par la guerre, la misère, la tyrannie. Ils viennent de Syrie ou d'Afghanistan, d'Erythrée ou d'Afrique noire. Leurs routes sont celles de l'enfer : la faim, les camps, les coups, et puis le risque de mourir en mer. Les "passeurs" sont des négriers, des esclavagistes, les pires criminels qui soient: ils doivent être traqués.

 

Comme disait Michel Rocard: " On ne peut pas accueillir toute la misère du monde, mais il faut en prendre sa part". Une plus grande part? Ne serait-ce que pour des raisons démographiques, notre Europe vieillissante a besoin d’un apport extérieur. Et quel village, quelle bourgade, ne pourrait pas intégrer dix, vingt réfugiés en quête de travail et de sécurité? Sauf que la politique ultralibérale conduite par nos gouvernements élargit partout la pauvreté, réduit toutes les marges de la solidarité. Sauf que l'espèce des exploiteurs cherche seulement toutes les occasions de pratiquer le dumping social pour réduire les coûts salariaux. Sauf qu'il est impossible de faire comprendre à "l'opinion" que l'immigration est la réponse au chômage de masse. L'extrême-droite s'alimente de ce courant xénophobe. L'angélisme est plus sympathique que la xénophobie, mais ne fournit pas les réponses adéquates...

 

Réponses européennes sans envergure

 

Une fois de plus, on a donc vu les dirigeants européens "réunis en urgence" fournir des réponses "a minima" qui ne résolvent rien. Ils laissent en particulier l'Italie et la Grèce se débrouiller avec le flux migratoire, sous le drapeau troué de Schengen. Orfèvre en la matière, le président de la Commission, Jean Claude Juncker, s'est dit lui-même déçu par les résultats, en particulier par le refus de quotas pour la répartition des nouveaux "boat people". Le budget de la mission "Triton" de surveillance maritime a été accru, mais reste dérisoire face aux milliers de kilomètres à contrôler. Reste le filon de l'immigration légale. Mais les Etats n'y sont pas plus favorables, et que vaudrait-il face à certains régimes qui regardent les candidats au départ comme des opposants? Il y aura donc de nouveaux drames en Méditerranée, la pacification de la Libye et de la Syrie paraissant hors de vue dans les conditions actuelles.

 

Robert Falony

Partager cet article

Repost 0
Published by osons.le.socialisme.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de osons le socialisme
  • : Blog de gauche d'analyse et de débat sur l'actualité et l'avenir du socialisme en Belgique et dans le Monde. Blog ouvert à tous pour un débat critique et courtois
  • Contact

Recherche

Liens