Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 17:08

 

Les profits d'abord, le climat ensuite !

 

 

La conférence sur le climat devait être le seul sujet de cet article, mais la vague terroriste qui a frappé la France s'est inscrite en surimpression sur l'évènement. Quel symbole des folies du monde ! D'un côté le rassemblement des dirigeants de la planète, tiraillés entre la certitude qu'on va vers le désastre et la pression des intérêts capitalistes liés aux énergies fossiles, d'abord le profit et le "développement" ! De l'autre, la dérive criminelle d'individus asociaux, petits délinquants dont le cerveau primitif s'est mis au service d'un islamisme réactionnaire et dégénéré, tirant ses moyens de trafics mafieux.

 

 

Les décennies perdues...

 

 

Déjà à Rio en 1992, il s'agissait de "sauver la planète"! Que de temps perdu depuis un demi-siècle, quand les premiers signes d'une dégradation se manifestaient. C'est alors qu'on aurait du foncer vers l'énergie solaire et les éoliennes. Au lieu de cela, de Kyoto (1997) en Copenhague (2009) les gouvernements se sont contentés de demi-mesures et de cotes mal taillées. On a instauré un marché du CO 2, avec un droit d'émission... La parole des experts en climat a été contestée, contredite. Encore maintenant, aux Etats-Unis, les climato-sceptiques sont en force dans le parti Républicain. Le lobby du pétrole et du gaz demeure puissant, même si le capitalisme a fini par investir dans les "énergies vertes". Celui du charbon n'a pas dit son dernier mot.

 

 

La COP 21 n'échappera sans doute pas au genre de réussite qui consiste à se fixer des objectifs chiffrés dont on sait qu'ils ne seront pas atteints, puisqu'ils ne seront pas juridiquement contraignants. Les plus gros pollueurs que sont les Etats-Unis et la Chine (celle-ci est maintenant en tête) n'acceptent pas de contraintes, ni beaucoup d'autres. L'objectif affiché de maintenir l'élévation de la température moyenne sur le seuil de + deux degrés apparait déjà comme presque impossible à atteindre. Elle menace d'être de quatre à cinq degrés. Et les années "les plus chaudes" commencent à se suivre avec une quasi régularité.

 

 

Effets connus, expérimentés...

 

 

Les effets du réchauffement sont déjà bien connus: la Californie, l'Australie, deviennent la proie de la sécheresse et des incendies. La désertification progresse en Afrique. Les banquises polaires fondent, ouvrant de nouvelles routes maritimes. Les cyclones tropicaux se font plus violents. L'élévation du niveau de l'océan commence à submerger les fragiles archipels du Pacifique. La déforestation sévit en Amazonie, en Indonésie. Des espèces animales disparaissent. Les déchets de la société de consommation, ses matières plastiques, s'amoncellent dans les océans. Les subtils équilibres de la nature sont menacés.

 

 

Pour un autre modèle de développement

 

 

Les pays "en développement" doivent certes être aidés à réussir leur transition énergétique. Mais le "développement" en question n'est pas le meilleur modèle. Prendre comme point de départ la situation climatique antérieure à l'ère industrielle, c'est mettre en question le mode de production intensive du capitalisme, son gaspillage des ressources de la nature. C'est alors que l'espèce humaine a commencé de rompre avec son milieu naturel. La création des richesses aurait pu prendre des formes plus douces, plus respectueuses de l'environnement Et c'est ce "modèle" que l'on continue de célébrer, que les ex-pays "socialistes" ont indûment voulu reproduire, et qui est précisément le plus énergivore! Produire autrement, consommer autrement: cela est -cela devrait être- le sujet central de la conférence de Paris.

 

 

Robert Falony

 

Partager cet article

Repost 0
Published by osons.le.socialisme.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de osons le socialisme
  • : Blog de gauche d'analyse et de débat sur l'actualité et l'avenir du socialisme en Belgique et dans le Monde. Blog ouvert à tous pour un débat critique et courtois
  • Contact

Recherche

Liens