Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 17:10

Hongrie

 

A quoi comparer le régime installé par Viktor Orban en Hongrie ? Quand on connaît le passé de ce pays, n’est-ce pas au régent Horthy d’entre les deux guerres qu’il faut penser ?

 

 

 

 viktor-orban.jpg

Viktor Orban dit le "victateur" : un nouvel Horthy ?

 

Nationalisme ultra, lois liberticides, système électoral sur mesure, et abdication du Parlement en faveur du pouvoir exécutif, tiens, comme le Reichstag de 1933…

 

Ne soyons pas dupes des émois de la Commission européenne, de ses questions et mises en examen… Elle n’a aucune intention de mettre sérieusement en route la procédure dite de l’article 7 qui devrait notamment permettre de suspendre la Hongrie de son droit de vote dans l’union européenne. Doutons de même que le Fidesz soit exclu du Parti populaire européen, plus grand commun dénominateur des conservatismes continentaux.

 

Alors que la Commission entend désormais exercer sa propre dictature sur tous les budgets des pays membres, pourquoi serait-t-elle chagrinée à l’excès de ce qui se passe sur les rives du Danube ?

 

A preuve : ce n’est pas sur le terrain des principes démocratiques que « l’Europe » fait problème pour Orban, mais sur celui de la finance précisément. Une banque centrale doit être aux ordres de Bruxelles et de Francfort. Et si le Fidesz a pris le pouvoir aux élections d’avril 2010, c’est parce que les Hongrois, assommés par la politique euro-libérale et par le FMI, ont délogé la gauche social-démocrate, maintenant assimilée par Orban à l’ancien parti communiste.

 

Rwanda

 

Est-ce enfin l’ultime vérité -toute la vérité- sur la tragédie du 6 avril 1994 qui servit de déclencheur au génocide du Rwanda ? Ceux qui ont toujours jugé plus crédible la thèse attribuant aux extrémistes hutus le tir mortel sur l’avion du président Habyarimana  ne peuvent qu’acter avec satisfaction l’expertise française, longue et minutieuse, établissant que le coup est parti du camp Kanombé occupé par les forces gouvernementales.

 

 rwanda-plane-crash-007.jpg

Crash du Falcon présidentiel. Qui a fait le coup ?

 

Il y a assez à redire sur la politique du président Kagamé, y compris au Congo, pour qu’il ne s’agisse pas ici de le défendre à toute force. Et même si les deux missiles avaient été tirés par ses partisans, en quoi cela atténuerait-il l’horreur d’un génocide (800.000 morts ?) dont il est établi qu’il était planifié de longue date ?

 

La thèse inverse et antérieure du juge Bruguière semble donc mise à mal pour de bon (Il n’avait même pas  enquêté sur place). Dans le dernier carré des génocidaires, cependant, se dessine déjà une ultime explication : des éléments du FPR se seraient infiltrés dans le camp des FAR « loyalistes »… Pourquoi pas plutôt des « conseillers » mercenaires, capables d’utiliser ces missiles de fabrication russe ? 

 

Tout ceci jette une lumière encore plus crue sur les responsabilités françaises dans le soutien  accordé  jusqu’au bout au régime Habyarimana. Et accessoirement belges, au moins jusque 1993 ? Dix soldats belges l’ont payé de leur vie en ce tragique mois d’avril 1994.

 

R.F.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by osons.le.socialisme.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de osons le socialisme
  • : Blog de gauche d'analyse et de débat sur l'actualité et l'avenir du socialisme en Belgique et dans le Monde. Blog ouvert à tous pour un débat critique et courtois
  • Contact

Recherche

Liens