Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 20:29

 

Egypte

 

L’aile démocrate laïque de la révolution égyptienne a un problème : face à l’émergence des Frères musulmans, doublés par des « durs » salafistes, doit-elle continuer à faire bloc avec eux contre l’armée, ou bien les considérer désormais comme l’adversaire principal ? Et quel est le moyen terme ?

 

En Iran, il y a plus de trente ans, ceux qui ont abattu le régime impérial ne se sont pas retrouvés au pouvoir, la révolution a été confisquée par les ayatollahs…

 

Congo

 

Le drame des élections en RDC est que les clivages sont d’abord ethniques et régionaux. Les résultats qui ont donné Joseph Kabila vainqueur sont sans nul doute entachés de fraudes massives. Mais, même si ce n’avait pas été le cas, Kabila eut dominé dans la partie orientale du Congo, mais pas à Kinshasa, l’Equateur, une partie du Kasaï. Dans un système aussi abrupt qu’une élection présidentielle à un seul tour, l’un et l’autre seraient « mal élus ». Comme Colette Braeckman, du « Soir », qui demeure la meilleure informatrice de la presse belge sur le Congo, l’a énuméré à propos de Kabila.

 

Etienne Tshisekedi, opposant historique à Mobutu (le mauvais génie qui a conduit le « Zaïre » au naufrage) mérite d’être entendu par les capitales occidentales : celles-ci, du moins formellement, paraissent plus soucieuses de démocratie qu’avant. Mais il est  un opposant « de type parlementaire », sans prise sur l’appareil répressif du système corrompu identifié à Kabila.

 

Puisque l’UDPS en appelle à « la communauté internationale », celle –ci doit entamer une sérieuse révision de sa politique « réaliste » en Afrique centrale, par trop conciliante avec les exploiteurs  des ressources du Congo,  ces lobbies au service des Etats riverains, ou d’obscurs intérêts capitalistes.

 

Russie

 

Le mouvement de protestation contre les fraudes massives qui ont marqué les élections législatives du 4 décembre a culminé avec d’énormes foules dans les rues le samedi 11 décembre. On peut prévoir qu’il ne s’arrêtera pas. Du jamais vu depuis plus de vingt ans.

Cette mobilisation, à l’instar de ce qui s’est passé dans le monde arabe, semble surtout s’effectuer par le biais des réseaux informatiques. Une autre similitude est que les protestataires représentent plutôt les couches moyennes et éduquées de la population urbaine, indignées contre la corruption et l’autocratie du système Poutine.

 

Au-delà de cette « base commune », on cherche en vain une direction politique évidente : les communistes traditionnels étaient là avec leurs drapeaux, comme d’autres, anarchistes, monarchistes,  mais aussi les « libéraux » en quête d’une économie de marché « honnête ».

Selon nos informations (source J.M.Chauvier), le lieu initial du rassemblement  de Moscou      avait été la statue de Marx, mais avait été déplacé par accord entre le leader libéral Boris Nemtsvov et les autorités.

 

Il parait acquis que des ONG russes reçoivent un appui d’une fondation américaine, mais ceci est dérisoire quand Poutine veut tout expliquer par « la main de l’étranger », vieux truc utilisé par tous les régimes en difficulté.

 

R.F.                                                                                                      

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by osons.le.socialisme.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de osons le socialisme
  • : Blog de gauche d'analyse et de débat sur l'actualité et l'avenir du socialisme en Belgique et dans le Monde. Blog ouvert à tous pour un débat critique et courtois
  • Contact

Recherche

Liens