Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 14:01

Au lendemain de deux élections…

 

 Le Conseil européen de la fin juin permettra de vérifier la capacité des socialistes français arrivés au pouvoir  à modifier le cours désastreux de la politique imprimée à « l’Europe » par les forces du libéralisme économique et du « marché ». Une majorité absolue parlementaire n’y suffit pas…

 

En Grèce, les électeurs ayant un couteau sur la gorge, la peur a prévalu sur la colère, mais cela ne règle rien. En France, la victoire de la gauche est ternie par un chiffre d’abstentions absolument effarant : 43 pour cent… Et par une montée en puissance du Front national, qui a changé de visage mais pas de nature.

 

Partout en Europe, le libéralisme économique et sa « crise » sécrètent la dissolution des solidarités, le repli sur soi, la croyance dans un personnage providentiel,  un nationalisme qui prône le retour en arrière,  la désignation de boucs émissaires tout désignés : les « étrangers ». La droite extrême est banalisée, il n’y a plus de cordon sanitaire entre elle et la droite classique.

 

« Choc des cultures » : confusion et amalgames…

 

 C’est aussi le règne de la confusion et des amalgames. Pas d’illusions : le débat sur le « choc des cultures » n’est pas près de s’achever…

 

Une gauche qui se veut authentique doit cheminer sur une ligne de crête très étroite. D’un côté, il ne faut pas faire la moindre concession à la xénophobie, mais de l’autre, il faut refuser le communautarisme et l’abandon des principes de base de la laïcité.

 

Ce n’est pas être « islamophobe » que faire passer l’émancipation des femmes avant le respect de prescrits religieux qui, dans toutes les religions, du moins sous leurs formes passéistes, signifient leur relégation au second plan.

 

Au temps du « rassemblement des progressistes », les socialistes disaient aux chrétiens : « La religion est affaire privée, unissons nous sur le terrain des luttes sociales ». Et ce langage sur la religion affaire privée excluait l’ostentation et la provocation. Le voile intégral est proscrit parce qu’il signifie l’effacement de la femme du paysage, et l’on s’amuse que quelques uns retournent l’argument jusqu’à en faire un droit de la femme : le droit à sa propre négation !

Il y a donc des lignes rouges : elles sont franchies lorsqu’un gugusse utilise l’ULB comme théâtre d’opération sectaire, ou lorsqu’une fanatique manipulée provoque une émeute à Molenbeek.  

 

Sachons redevenir des anticléricaux chaque fois qu’il le faut, dans un monde où la montée des fanatismes religieux est une évidence ! 

 

 

Robert Falony

 

Partager cet article

Repost 0
Published by osons.le.socialisme.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de osons le socialisme
  • : Blog de gauche d'analyse et de débat sur l'actualité et l'avenir du socialisme en Belgique et dans le Monde. Blog ouvert à tous pour un débat critique et courtois
  • Contact

Recherche

Liens