Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 21:30

COMMUNIQUE DE PRESSE


La FGTB a appris avec stupéfaction l’annonce de la fermeture programmée de Ford Genk. C’est à un nouveau drame social que nous assistons.

Rudy De Leeuw et Anne Demelenne assurent les 4.639 travailleurs de Ford Genk, ainsi que les quelque 5.000 autres travailleurs concernés, de leur plein soutien et de leur sympathie dans le drame humain et professionnel qu’ils sont en train de vivre.

Après que les pouvoirs publics aient financièrement contribué à la préservation de l’outil et que les travailleurs aient fait le maximum de concessions possibles pour sauver leur emploi (flexibilité accrue, coûts salariaux inférieurs à ceux de l’Allemagne, aides d’Etat), le constructeur automobile décide unilatéralement de fermer l’usine.

Outre le cynisme et l’irresponsabilité de la décision qui laisserait plusieurs milliers de familles sur le carreau, la FGTB pense qu’il est grand temps de lever le nez du guidon.
C’est vers un changement radical de cap en matière de politique industrielle, qui doit être soutenue à tous les niveaux, fédéral et régional et vers une coordination européenne accrue qu’il faut se diriger, et vite. Car les problèmes et mesures de restructurations et de licenciements ne surviennent pas seulement dans le secteur de l’automobile.

Se pose, d’une part, la question d’une réorientation efficace des aides publiques en faveur d’un emploi durable et de qualité. Se repose aussi, par ailleurs, l’urgence d’une politique de Relance telle que réclamée par la FGTB et l’ensemble du monde syndical belge et européen depuis des mois.

Certains employeurs profiteront bien entendu de ce nouveau drame pour reprendre leur traditionnelle rengaine sur les coûts salariaux trop élevés…des travailleurs. La FGTB leur répond que, comme chacun sait, nos coûts salariaux sont ici inférieurs à ceux de l’Allemagne et représentent 5,5% des coûts de production. C’est la surcapacité qui est le véritable problème.
La sempiternelle parade du coût salarial, a fortiori en période de pré négociation interprofessionnelle, est facile et permet à certains employeurs de se cacher derrière ce voile plutôt que de prendre leurs responsabilités en maintenant l’emploi, en endiguant les demandes de leurs actionnaires jamais rassasiés et en investissant dans la recherche et l’innovation de façon à rester compétitifs sur le marché européen et international.

Enfin, cette nouvelle annonce de licenciements est d’autant plus amère et inacceptable quand on connaît les politiques menées par le gouvernement et réservées aux travailleurs licenciés en matière de dégressivité des allocations de chômage et de mesures de fins de carrière.

La FGTB suivra le dossier Ford Genk avec la plus grande vigilance et dans l’intérêt des travailleurs.


Plus d’infos ? 0476 901 630

Partager cet article

Repost 0
Published by osons.le.socialisme.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de osons le socialisme
  • : Blog de gauche d'analyse et de débat sur l'actualité et l'avenir du socialisme en Belgique et dans le Monde. Blog ouvert à tous pour un débat critique et courtois
  • Contact

Recherche

Liens