Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 20:47

 Bon, c’est entendu, les marchés financiers existent, au point qu’ils font la loi : en somme, c’est Standard & Poor’s qui  dirige la Belgique. Il n’empêche : quand les sociaux-chrétiens flamands refusent la proposition Reynders de doter le gouvernement Leterme de pouvoirs « forts », mais acceptent la confection du budget de 2011, acte politique par excellence, puisqu’il couvre tout, il ne s’agit manifestement plus d’ « affaires courantes ».C’est : « Lapin, je te baptise carpe »…

 

Reynders_didier.jpg

 

Le CD&V dit "oui mais non" à Reynders.

 

Puis, on nous explique que les chiffres sont bons, meilleurs que prévu, que ce budget existe déjà en pointillé, que les mesures à prendre seront indolores, dixit Joëlle Milquet, bref que tout va bien. Il n’empêche que, toujours pour « rassurer » les marchés, on veut donner un coup de pouce de plus, ramener le déficit en dessous de la barre des quatre pour cent de PIB. Part de naïveté : la situation belge n’est qu’un prétexte pour la haute finance internationale, qui n’a jamais aimé l’euro, entrave à la spéculation sur les changes. Au fait, on n’entend pas beaucoup le ministre des Finances de la Belgique se ranger parmi les partisans d’emprunts obligataires européens.

 

Indolore, disent-ils…

 

Le gouvernement Leterme comme tel n’a plus de majorité dans le Parlement élu en juin : 70 sièges sur 150 à la Chambre, sans l’Open VLD qui provoqua la crise, mais qui fera sans doute l’apport sur le terrain budgétaire. Quand même pas les socialistes flamands !

 

Car l’exercice pourrait être moins « indolore » que le disent les excellences, même si « l’austérité » reste promise pour 2012… Deux milliards d’euros ne se trouvent pas sous le sabot d’un cheval…

 

Autre aspect des choses : avec Leterme remis bien en selle, le cirque de la négociation communautaire peut reprendre… pour un certain temps. Le scénario d’élections rapprochées retrouve même un peu plus de crédibilité…

 

Leterme_Yves.jpg

 

Yves Leterme remis en selle...

 

Du moins si la négociation relancée sous l’égide de l’indispensable Vande Lanotte devait quand même finir par échouer, au cas où la NVA continuerait d’ignorer ce qu’est un compromis.

 

Parallèlement, on apprenait que le Forem veut « catégoriser » les chômeurs wallons en quatre groupes. Même au « Soir », on se demande s’il ne s’agit pas d’en renvoyer une partie du côté des CPAS ? Et d’améliorer la présentation statistique ?

 

Plus que jamais, l’heure doit être à la mobilisation syndicale face aux serviteurs des marchés financiers.

 

Jean Lafont.

Partager cet article

Repost 0
Published by osons.le.socialisme.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de osons le socialisme
  • : Blog de gauche d'analyse et de débat sur l'actualité et l'avenir du socialisme en Belgique et dans le Monde. Blog ouvert à tous pour un débat critique et courtois
  • Contact

Recherche

Liens