Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 21:04

  

Quelques foyers du bellicisme en 2014...

 

Le cerveau primitif de l'Homme ayant peu évolué depuis un siècle, la série des conflits armés qui se déroulent en cet été 2014 témoigne de la vigueur des comportements bellicistes. En Ukraine, un chef d'Etat fait la guerre à sa propre population, celle d'un petit territoire qu'il revendique comme ukrainien, face à des séparatistes insurgés adossés à la Russie. Pris entre deux feux, les civils deviennent des réfugiés...

 

Gaza: on n'accusera pas l'armée israélienne d'avoir visé délibérément les écoles de l'ONU. Plus probablement, les militaires ont "tapé dans le tas", on sait ce que cela veut dire à Gaza. La guerre traduit sur le terrain l'affreux principe de la responsabilité collective, on massacre les "sujets" de l'ennemi. Le problème palestinien n'est pas ici notre propos.. Constatons simplement qu'Israël a perdu la guerre de l'image: la sienne s' est encore un peu plus dégradée à travers le monde.

 

Pour justifier les pires crimes, rien de tel que d'invoquer Dieu, qui ne répondra pas. Le fanatisme religieux est un puissant ressort du bellicisme. Le pseudo " Etat islamiste" avec un calife à la place du calife, prétend s'ériger sur les ruines d'une Syrie détruite par Assad, et d'un Irak disloqué par la guerre de G. Bush. Il est le modèle de la barbarie absolue. Là, la riposte armée s'imposait, pour assister la résistance kurde.

 

La révolution libyenne aussi a échoué: une épuration totale des cadres dirigeants a  conduit, comme en Irak, à la destruction de l'Etat. Le chaos libyen complète le tableau d'un désastre géopolitique.

 

Quatre autocrates

 

Vladimir Poutine est un autocrate qui rêve des splendeurs passées de la puissance russe, mais n'en a plus les moyens. Il ne peut rétablir les bases économiques de l'URSS. Mais la politique brouillonne de l'Union européenne en Ukraine l'a bien servi, en lui conférant un fort regain de popularité, le patriotisme !

 

Autre autocrate, rêvant quant à lui de l'empire ottoman, Erdogan n'est pas un islamiste "modéré" : il travaille à défaire l'œuvre laïque d'Ataturk. C'est lui qui se verrait bien calife...

 

Assad: s'est maintenu au pouvoir en détruisant la Syrie, et en transformant sa lutte pour le garder en conflits ethnico-religieux.

 

Al-Sissi: l'armée égyptienne s'est jouée d'un camp révolutionnaire divisé et inexpérimenté, et a rétabli sa dictature par une répression féroce.

 

Le nationalisme est totalitaire.

 

Le hasard seul fait la naissance, nous naissons quelque part.  Appartenir administrativement à une "nation" ne nous distingue pas politiquement, ne donne pas à l'Etat le droit de disposer de la vie. On peut combattre et mourir pour la liberté, la démocratie, non pour la "patrie". Le nationalisme est totalitaire, qui élève "les intérêts nationaux" au dessus des droits des autres peuples et de  l'humanité entière. Le citoyen n'est pas le "sujet" d'un pouvoir dirigeant, toujours habile à désigner un ennemi extérieur pour détourner le mécontentement qu'il suscite.

 

Robert Falony  ( 10.8.)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by osons.le.socialisme.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de osons le socialisme
  • : Blog de gauche d'analyse et de débat sur l'actualité et l'avenir du socialisme en Belgique et dans le Monde. Blog ouvert à tous pour un débat critique et courtois
  • Contact

Recherche

Liens