Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 10:58

Les agences de notation n’aiment pas la révolution tunisienne.

 

À peine quarante huit heures après sa constitution, la nouvelle équipe gouvernementale en place à Tunis devra, en plus de la contestation dont elle fait l’objet et des difficultés de la population, faire face à la défiance des agences de notation. Après avoir jeté de l’huile sur le feu de la crise irlandaise et grecque, leurs torches se tournent désormais vers la Tunisie.

 

Si Fitch et Standard & Poors ont d'ores et déjà placé la note de la dette souveraine de la Tunisie sous «surveillance négative», Moody's n’a pas hésité mercredi 19 janvier à la dégrader de « Baa2 à Baa3 ». L’agence justifie sa décision par «l'instabilité du pays, due au récent changement inattendu du régime, résultant d'une crise politique qui a débuté par des émeutes sociales» ainsi que «Les importantes incertitudes économiques et politiques (qui mettent) en danger la stabilité du pays».

 

Et on vous dit que les agences de notation ne jouent aucun rôle politique. Mais non ! Qu’allez-vous chercher là ?

 

La fameuse équation de propagande néolibérale, capitalisme = démocratie, ne se vérifie pas, une fois de plus. Manifestement, les « marchés » préféraient Ben Ali et sa clique…

 

Gabrielle Giffords va mieux.

 

La députée démocrate d’Arizona, Gabrielle Giffords, atteinte le 8 janvier à Tucson, d’une balle dans la tête suite au tir d’un forcené conditionné par la propagande haineuse du « Tea Party », va mieux. Elle a été transférée de l’hôpital à Tucson vers un centre de réadaptation spécialisé à Houston. Les fanatiques ne réussissent pas toujours, heureusement !

 

Georges Ugeux ou la pression de la haute finance

 

Après Albert Frère qui a prédit des « marchés sans pitié » à l’égard de la Belgique (voir l’article de Gilles Durvaux), voici Georges Ugeux, le Belge de Wall Street, candidat malheureux à la reprise de Fortis, qui met son grain de sel. Dans « Le Soir » du week-end, il fustige la crise politique et prône la vente des actifs de l’Etat dans les banques ayant été atteintes par la crise financière (Fortis, Dexia et KBC). Donc, privatisation totale et, bien entendu, pour suivre, la vente de la SNCB, donc la privatisation des chemins de fer.

 

georges_ugeux01.jpg

 

Georges Ugeux veut remettre de l'ordre dans la

"maison Belgique", selon la recette "hautes finances".

 

Allons, ce 23 janvier, marchez les petits ! La haute finance vous observe.

 

PV

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by osons.le.socialisme.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de osons le socialisme
  • : Blog de gauche d'analyse et de débat sur l'actualité et l'avenir du socialisme en Belgique et dans le Monde. Blog ouvert à tous pour un débat critique et courtois
  • Contact

Recherche

Liens