Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 11:43

Même le « Figaro » s’indigne…

 

Des bruits courent aux USA. Ben Laden aurait été repéré grâce aux informations obtenues à Guantanamo par la torture, de Khalid Sheik Mohammed, le second d’Oussama, accusé d’être la cheville ouvrière des attaques du 11 septembre. Celui-ci aurait balancé le nom du messager d’Oussama. Et c’est en suivant ce type que les Américains auraient réussi à le trouver.

 

 

binladen-ksm.jpg 

 

Ben Laden et Khalid Sheik Mohammed

 

Les Républicains sont tout guillerets ! C’est grâce à la torture qu’on a pu zabraliser Ben Laden. Vous voyez, c’est efficace la torture ! Il ne fallait pas pleurer ainsi ! Aux USA, la démocratie progresse à pas de géant, c’est bien connu…

 

Le « Figaro » s’indigne des propos des Républicains et estime que les Etatsuniens ont trouvé Ben Laden grâce aux filières de renseignements classiques. Bon, admettons.

 

Cependant, il y a quelque-chose qui ne va pas. Si le coursier du patron d’Al Qaïda était connu depuis plus de dix ans, pourquoi ne pas l’avoir pisté ? Pourquoi a-t-il fallu dix ans pour éliminer Ben Laden ? Pourquoi, au nom d’un « humanisme » qui n’a aucune place en cette affaire, ne pas montrer les photos ? Pourquoi avoir immergé son cadavre ? Pourquoi, etc.

 

Il n’y a rien à faire, cette tragédie du 11 septembre contient trop de zones d’ombre. Alors, il ne faut pas être surpris que les adeptes de la théorie du complot s’en donnent à cœur joie.

 

L’état d’indignation de l’establishment

 

Le tout récent bouquin de Martin Buxant, journaliste à la Libre Belgique, et de Steven Samyn du « Morgen », « Belgique, un roi sans pays » (éd. Plon, 2011) qui décrit le rôle du roi et de son entourage dans l’interminable crise politique, suscite les cris d’orfraie de l’establishment ! Le Palais se fend d’un communiqué où il est écrit qu’il « regrette » que l’on ait violé le sacro-saint secret du colloque singulier. En chœur, Charles Michel, Elio Di Rupo, Joëlle Milquet, Jean-Michel Javaux se mettent au diapason. Le président du VLD, Alexander De Croo, mis en cause, est manifestement gêné. Quant aux présidents des autres partis flamands, silence radio, à l’exception d’une déclaration sibylline de Wouter Van Besien de Groen !

 

 Pourquoi tout ce tapage ? Ce bouquin, bien ficelé en l’occurrence, ne contient aucune révélation croustillante. Tout le monde sait qu’Albert II veut à tout prix éviter des élections, qu’il a copieusement engueulé Alexander De Croo, que le prince Philippe n’est pas apte à succéder à son père…

 

 

 Buxant_Martin.jpg

 

Martin Buxant (photo) et Steven Samyn ont

fait du bon boulot. (Photo Belga)

 

Le mérite de cet ouvrage est qu’il met le doigt sur la plaie. L’incapacité de la classe politique belge de sortir des sentiers battus, de dépasser ses clivages, bref, de saisir l’intérêt général. Un roi entouré d’aristocrates d’une autre époque, de vieilles culottes de peau et de grenouilles de bénitier, le tout dirigé par un personnage – van Ypersele – hautain, dédaigneux, manœuvrier, sans aucune vision d’avenir. C’est la Belgique d’aujourd’hui, du moins ce qu’il en reste. C’est cela la « révélation » que l’establishment juge insupportable.

 

 

 

PV 

Partager cet article

Repost 0
Published by osons.le.socialisme.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de osons le socialisme
  • : Blog de gauche d'analyse et de débat sur l'actualité et l'avenir du socialisme en Belgique et dans le Monde. Blog ouvert à tous pour un débat critique et courtois
  • Contact

Recherche

Liens