Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 07:09

Cher Robert,

Désolé, mais je ne vois pas trop l'intérêt d'aligner des phrases aussi peu nuancées que "Trois listes se réclamant de la gauche radicale, cela témoigne davantage d'affirmations personnelles que d'un souci de front commun, au delà de divergences idéologiques sclérosées."

Tout qui prend la peine de lire les programmes des listes en question constatera que l'on y trouve des différences aussi notables qu'entre PS ou ECOLO (pour ne prendre que ces deux exemples) sur des enjeux essentiels comme l'avenir de la monnaie, le fédéralisme européen ou le protectionnisme. Entend-on que la présence de ces deux listes plutôt que d'en déposer une seule (ce qui permettrait assez probablement d'obtenir un élu de plus à l'Europe) est le signe de "divergences idéologiques sclérosées" entre PS et ECOLO ?  Pas que je sache.

De manière générale la logique bipartite, conduit assez invariablement à l’appauvrissement du champ politique et de la démocratie.  Il conduit aussi à une forme d'alternance qui ne change pas le cours libéral et austéritaire. On aura d'ailleurs peine à voir le quelconque virage à gauche que l'élection de "l'ami" Martin Schulz pourrait produire, lui qui est un pur produit du SPD qui est un (sinon "le") parti moteur des logiques austéritaires que l'Allemagne impose aujourd'hui à toute l'Europe.

Dès lors que la social-démocratie à renoncé (c'est en tout cas ma conviction) à inverser le cours des choses, on peut assurément se questionner sur l'impossibilité de la gauche de gauche de se refonder dans un projet (le notre c'est l'écosocialisme, il est nouveau et il avance de part le monde) et une structure qui laisse à chacun un véritable espace.  En Belgique, la prédominance du PTB (accentuée par sa percée dans les médias), son parcours particulier (je ne pense pas qu'il existe en Europe un autre pays où un parti de la même mouvance soit dans cette position dominante), sa façon assez hégémonique d'envisager le paysage à la gauche du PS et d'ECOLO (le refus de simplement joindre VEGA à l'accord technique sur Bruxelles en est témoin), sont autant d'éléments qui mériteraient pour le moins d'être considérés si l'on tente de comprendre ce phénomène au delà des divergences de programme et de projet dont j'ai parlé.

Quant à VEGA, où l'on adhère à titre individuel et où la double adhésion est possible, modestement mais avec sérieux et enthousiasme, c'est une forme de laboratoire qui part du principe que ce sont à des personnes et pas à des formations (souvent arque-boutées sur leurs divergences) de travailler à une convergence à gauche.  On peut ne pas partager cette analyse (pourtant nourrie dans mon chef comme dans celui de bien d'autres dans VEGA par de multiples tentatives unitaires avortées) mais en faire une question "d'affirmations personnelles" c'est simplement gratuitement injurieux. Voilà qui devait être dit !

Salutations de gauche,



Pierre Eyben

 

Partager cet article

Repost 0
Published by osons.le.socialisme.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de osons le socialisme
  • : Blog de gauche d'analyse et de débat sur l'actualité et l'avenir du socialisme en Belgique et dans le Monde. Blog ouvert à tous pour un débat critique et courtois
  • Contact

Recherche

Liens